Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Verrues, agissez globalement !

Les verrues... c'est toujours gênant. Ce n'est pas vraiment gracieux et ça peut même parfois faire mal. Alors que faire ? Tout bruler ? Ou agir plus globalement...
Verrues, agissez globalement !
Des verrues, pourquoi moi ? 
Vous l'avez remarqué, les verrues n'affectent pas tout le monde. Certains n'en souffrent jamais, d'autres ne vont même plus à la piscine tellement ils les craignent. Nous tombent-elles sur le coin du pied par l'opération du Saint Esprit ? Non, comme pour la grippe, les verrues nous affectent seulement en cas de fragilité, surtout immunitaire.
Effectivement, les verrues sont dues à un virus, le human papillomavirus, dont il existe 70 types différents, chacun conditionnant un aspect et une localisation différents. Dans la plupart des cas, elles disparaissent spontanément, au bout de deux ans en moyenne, ou plus rapidement chez les enfants. Mais elles peuvent aussi se multiplier et se renouveler si elles se sentent bien. Comment faire pour s'en débarrasser ? Primo, agir globalement !  

Modifiez votre terrain ! 
Un « terrain à verrues » peut se corriger assez facilement, en commençant par gommer quelques unes de nos faiblesses. Par exemple, si vous souffrez d'un quelconque trouble digestif comme un transit perturbé ou des difficultés à digérer, pensez à renforcer votre fonction hépatique avec une tisane prévue à cet effet, puis votre flore intestinale avec une cure de ferments lactiques. Le foie et l'intestin sont des piliers du système immunitaire qu'il faut revigorer.
Ne négligez pas le magnésium, minéral très important pour l'immunité également. Sous la forme de glycérophosphate, il sera intéressant pour une assimilation rapide. Chez Natura Mundi, il est présent dans notre complexe Co-rythmetrois®. Si vous êtes sujet à une carence plus ou moins chronique, tournez-vous plutôt vers un magnésium marin pour une cure à plus long terme.
On peut agir de manière encore plus ciblée avec par exemple l'échinacéa qui soutient les défenses naturelles du corps. Des cures de 10 jours par mois peuvent se révéler utiles.
A présent, passons à l'offensive...  

Solutions d'attaques 
La cryothérapie, qui consiste à bruler les verrues à l'azote, est une solution courante mais pas sans douleurs ni inconvénients. D'après des chercheurs_, elle manque d'efficacité et se révèle moins intéressante que l'application d'une préparation à base d'acide salicylique.
Dans la nature, il existe pourtant des solutions efficaces comme la renommée « herbe aux verrues », la chélidoine (Chelidonium majus). Cette plante sécrète un suc jaune abondant riche en alcaloïdes dotés de vertus antivirales. On applique quotidiennement ce suc ou un extrait alcoolique de la plante, directement sur la verrue. Il est important de suivre le traitement assidument, jusqu'à disparition complète.
Certaines huiles essentielles sont également très efficaces. Retenons celle d'écorce de cannelle (Cinnamumum Loureirii) ou de sarriette (Satujera montana) qui sont de puissantes antivirales et antibactériennes. Vous pouvez appliquer deux fois par jour à l'aide d'un coton tige un mélange à part égale de ces deux huiles essentielles. Additionnez d'une autre part d'huile végétale ou mieux d'un extrait de chélidoine. Lors de l'application, attention à ne pas trop déborder autour de la verrue car ces huiles essentielles peuvent bruler un peu la peau, on les dit dermocaustiques. Dernière chose importante : ne l'écorchez pas au risque d'une prolifération et de contamination à d'autres personnes.
Vous voyez qu'il en existe des solutions ! 
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus sur les cookies.
J'accepte